La démarche SPDR

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.academie.labodecision.eu

  • La limite des méthodes classiques de résolution de problèmes  
La plupart des échecs des méthodes classiques sont généralement imputés à l'impossibilité de « maîtriser le facteur humain », présenté comme éminemment aléatoire.

  • Une démarche méthodique rapide et scientifique :
La force de la méthode est fondée sur la découverte des lois structurant les relations humaines :
Elle utilise l’explicitation de processus décisionnels et la schématisation des situations.
Elle objective les prises de décision dans le feu de l’action et accroît la puissance de prise en compte des informations au moment de l’action réelle.

  • Originalités de la démarche :
C'est là, que se situent les découvertes apportées par Robert Michit :
  • Le comportement humain est tout sauf aléatoire ; tout homme suit une logique d'action, qu’il est possible de décrire, formuler, comprendre, anticiper, accroître.
  • Il faut donc s’appliquer à mettre en lumière les processus de décision spécifiques à chaque individu afin qu’il puisse se les approprier, et envisager de nouvelles manières d’agir.
  • La démarche va travailler sur les microdécisions prises dans l’instant de l’action.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire